- Improvisation

- Apprendre une rythmique Funk Blues à la guitare

Uptown Groovy Blues Backing Track in D minor | #SZBT 660

 

Bonjour à tous, je suis content de vous retrouver ici pour un nouveau tutoriel & backing track !

Aujourd'hui nous allons travailler sur une rythmique funk très simple calquée sur la grille d'un blues mineur. Le tempo n'est pas trop rapide, vous allez vous régaler. Nous passerons sur la phase "improvisation" ensuite.

 

La partie rythmique Funk

Vous avez la tablature plus bas sur la page.

Pour commencer et pour ceux qui ne sont pas habitués, essayez de vous focaliser uniquement sur la main droite. Vous remarquerez que chaque mesure utilise la même rythmique. Soyez bien attentifs au sens des coups de médiator car si vous ne les faites pas correctement vous aurez beaucoup plus de mal.

Posez vos mains sur les cordes afin de "couper le son des cordes" ( on appelle ça des ghost notes, elles sont représentées par les croix sur la partition) et essayez de jouer en même temps que le backing track. Le fait de ne faire que du rythme est un bon moyen de progresser.

Une fois que vous sentez à l'aise commencez à jouer les accords mélangés avec les ghost notes comme c'est écrit sur la partition. Je vous rappelle que l'essence même de la guitare funk c'est alternance des ghost notes et des accords joués à des endroits stratégiques.

Lorsque je joue ce genre de grille j'ai tendance à accentuer les temps 2 et 4. Certains préférent jouer "égal" et effectivement cela peut dépendre du contexte mais dans ce morceau précis j'ai trouvé que ça donnait un meilleur Groove.

 

La grille d'accord

Comme je le disais plus haut il s'agit d'une grille de type Blues en 12 mesures. Ce n'est pas un blues traditionnel mais un genre de Blues mineur

| Dm7 | Gm7 Am7 | Dm7 | D7#9|

| Gm7| Am7 | Dm7 | % |

| Bb713 | A7b13 | Dm7 | A7b13 |

J'aime bien faire de petites modulations sur les grilles sinon ça sonne tout le temps pareil.

Dm7 est le I degrès mineur de la gamme de Ré mineur naturel.

Dans la deuxième mesure je joue en demi mesure Gm7 et Am7 qui sont respectivement les degrès IV et V de la tonalité de Ré mineur.

Dans la quatrième mesure je transforme mon accord de Dm7 en D7#9 ( ou altéré ) qui devient le Vème degrès du Gm7, cela crée une tension pour préparer le changement d'accord.

Dans la sixième mesure, au lieu de rester sur le Gm7 ( ce qui est habituel ) je joue le Am7 pour revenir sur le Dm7 ( on aurait pu le transformer en accord 7 altéré ).

Pour ceux qui me suivent, vous savez que j'utilise souvent ce type de "Turnaround" à la fin des blues.

Bb79 est une substitution tritonique du E7altéré Vémé degrès de A7.

A7b13 est le Vème degrès altéré de Dm7, il sert à créer une tension pour revenir sur le I degrès mineur.

 

Quelques tuyaux pour l'improvisation

Honnêment, sur ce type de grille il est primordial d'avoir un phrasé Blues ... Même si vous voulez faire du Shred comme un boucher il faut quand même savoir l'emmener et avoirune cohérence dans le discour ...

Donc la gamme pentatonique de Ré mineur et vos plans blues préférés passeront crème ( comme diraient les jeunes ).

Sur ce type de groove vous pouvez aisément jouer dans un style smooth jazz à la Pat Metheny - George Benson avec des phrases jazzy et des octaves.

Le jeu fusion s'y prête bien aussi ... Pour ma part c'est ce que j'entend sur ce backing track.

Sur les acords 7 altérés comme d'habitude vous pouvez utiliser le mode superlocrien mais personnellement je préfére mélanger avec des notes cibles, le phrygien majeur ( dans le cas du A7b13 ) et le superlocrien.

Pour ceux qui ont des questions n'hésitez pas à les laisser en commentaire pour faire profiter tout le monde.

A bientôt

Lire la suite

- Tangy Funk Backing Track in A minor | #SZBT 655

Une nouvelle rythmique Funk pour la guitare

Bonjour à tous, je suis content de vous retrouver ici pour travailler sur une nouvelle rythmique Funk et sur l'improvisation.

C'est une rythmique assez simple ( comme toutes les bonnes rythmiques Funk ) dans laquelle nous n'allons pas jouer toutes les doubles croches avec les "ghost notes".

Quand on lit certains commentaires ou qu'on parle avec certains guitaristes, il y a souvent deux discours distincts:

- Ceux qui aiment jouer toutes les doubles croches dans leurs riffs funk

- Ceux qui préfèrent épurer

Personnellement je pense qu'il n'y a ni bonne ni mauvaise manière ... Il faut tout savoir faire pour être le plus efficace en contexte.

Par exemple dans le Backing Track qui suit, nous avons la rythmique qui suit transcrite en tablature qui est épurée et je l'ai complétée avec un riff en cocottes dans lequel je joue toutes les doubles croches. Si les deux partis étaient trop chargées cela nuirait au groove du morceau.

La grille d'accords

Bien qu'il y ait des accords enrichis la grille d'accord est assez simple et vous pourrez aisément improviser sur la gamme de La mineur naturel ainsi qu'avec l'incontournable gamme pentatonique.

Partie A: Il n' y a que 3 accords

| Am9 |  %  | F∆9 | E7#9|

Pas de difficultés ... Ce sont des accords typiquement guitaristiques.

Partie B:

| F/G | C∆ | F/G | Am9|

| D79|Dm9|F/G|E7#9|

La partie B contient beaucoup plus d'accords mais j'ai préféré juste les plaquer et les laisser résonner.

Vous avez tous les voicings en tablature plus bas sur la page.

F/G: C'est une triade de Fa majeur ( fa la do ) mais avec une basse en Sol. On l'appelle Fa basse de Sol. Il a une valeur d'accord sus4. On pourrait aussi l'appeller G7sus49.

D79: J'aime beaucoup utiliser des accords de dominantes empruntés à d'autres tonalités comme celui ci. Ce type d'emprunt fait changer la couleur de certains accords de la grille ... Dans ce cas au lieu de faire sonner le mode de A Aéolien il va faire sonner le A dorien. Ceux qui jouent souvent sur mes backing tracks ont du se rendre compte que j'utilisais extrêmement souvent ce type d'emprunt.

Quelques conseils pour l'improvisation

Vous pouvez sans problème jouer et rester sur votre bonne vieille gamme pentatonique avec vos plans blues favoris.

La gamme de A mineur naturel ou mode de La Aéolien passera partout.

Pour le E7#9 vous avez plusieurs alternatives... Restez en La mineur et viser la note Sol #, jouer le mode de E superlocrien ou le mode de E Phrygien majeur.

Personnellement je mélange les 3 selon ce que j'entend sur le moment.

Comme je vous dis souvent essayez d'avoir un jeu rythmique et aéré sur ce type de groove ... Le backing track est déjà assez chargé pour que se soit plus "sympa" même pour les moins avancés donc essayez d'écouter, de vous poser et d'imaginer quelles sont les phrases qui correspondraient à l'ambience ...

Un bon jeu smooth jazz à la Pat Metheny ou la George Benson lui irait comme un gant.

A vos guitares et autres instruments.

 

 

Lire la suite

- Enrichir le rythme de ses improvisations

Enrichir le rythme de ses improvisations

 

 

Bonjour je suis content de vous retrouver ici pour un nouvel article.

Quand je regarde des vidéos de musiciens sur YouTube et notamment de guitaristes, je remarque que la majorité d’entre eux sont très bons techniquement la plupart du temps mais qu’ils manquent cruellement de rythme ...

Je ne parle de rythme au sens ´jouer en rythme ´ car ils sont quand même en gros dans le tempo ( quoique ...) mais je parle plutôt de vie rythmique dans leurs solos. C’est très souvent un flot de notes constant sans respiration. Comparez cela à une personne qui vous parlerez sans jamais s’arrêter .... bla bla-bla-bla ... pendant 5 minutes. Cela serait fatiguant voire énervant 

Imaginez un livre sans paragraphe où toutes les lignes se succéderaient sans espace. Il y a d’ailleurs des livres comme ça, avec des pavés de mots et ils sont en général difficile à lire... 

Pour la musique c’est pareil, la musique a besoin de respirer... 

On constate beaucoup moins ce défaut chez les instruments à vent qui ont besoin de reprendre leur souffle. 

Si on analyse les solos et improvisations qui ont le plus marqués la musique on se rend compte de ça ... la musique est assimilable à un langage, à une parole.

Même si pat metheny n’est pas mon guitariste préféré j’aime à prendre comme exemple certains de ses solos comme une référence; et je dis souvent pour illustrer ça: il parle avec la guitare ( le solo de "Something to remind you" ci bas ) .

 

Ayant transcrit beaucoup de solos de guitare et d’autres instruments j’ai souvent constaté que les meilleurs solos étaient aussi très beau lorsqu’ils étaient écrits sur le papier. Une belle partition aéré et une gestion de l’espace même visuelle.

 

La gestion de l’espace 

Pour moi le roi de la gestion de l’espace c’est Miles Davis. J’ai même envie de vous dire que si je devais décrire le solo parfait je prendrais un solo de Miles Davis.

Il est un des rares musiciens de jazz qui peut toucher les non musiciens. Il paraît qu’à une époque les gens chantaient des partis de ses solos improvisés dans la rue ( des non musiciens ), c’est d’ailleurs une des explications de son franc succès.

Autre anecdote intéressante,  paraît il que Miles Davis avait une mémoire photographique. Il photographiait dans son esprit la partition du thème et se servait des notes du thème pour créer son improvisation. Ce qui explique que lorsqu’on écoute un de ses solos on peut sur quel standard de jazz il joue. ( a titre d’indication beaucoup de standards on exactement les mêmes grilles d’accord ).

Miles improvisait des mélodies et les mélodies ont besoin d’espace pour exister. Une mélodie peut être chantée, elle a donc besoin de silence pour respirer.

 

Je suis le premier à me faire cette réflexion. Lorsque je m’enregistre sur Logic Pro x et que je vois que la courbe du son fait un gros pâté sans espace je me dis:

C’est même pas la peine d’écouter ... la musique ne respire pas ... 

Et je peux vous dire que lorsque j’écoute un autre musicien jouer, la première chose que j’écoute c’est son rythme, son groove et le rythme de son improvisation.

La maitrise rythmique de Nelson veras

 

Le guitariste qui m’impressionne le plus au niveau du rythme c’est Nelson veras ( voir vidéo ci bas )...

on pourrait faire une thèse qui porterait uniquement sur le rythme utilisé dans certains de ses solos ( d’ailleurs certains l’ont fait). C’est parfait au niveau placement et je suis sur qu’il utilise des rythmes que même les batteurs les plus aguerris ne maîtrisent pas. Quintolets, septolets, subdivisions poly rythmiques et j’en passe.

Sans parler de cette ultra maitrise il suffit de prêter attention au rythme des solos dont on se lasse pas.

 

Architecture rythmique des phrases

 

Pour ma part quand j’écoute un musicien improviser j’écoute en premier lieu son rythme, son groove, l’architecture des phrases, de quels endroits de la mesure partent les phrases, où elles atterissent, le groove, est ce qu’il joue au fond du temps, sur le temps, devant le temps …

J’ai compris que ce qui me plaisais le plus dans les improvisations que j’écoute en boucle et des fois depuis des années c’est bien le rythme.

 

Pour la plupart d’entre vous, vous savez que je crée des backing tracks pour que les musiciens s’entrainent à improviser. Beaucoup d’entre eux m’envoient des liens vers leurs improvisations. 

Et dans 99% des cas il n’y a pas ou très peu de rythme … Il y en a même un qui m’a envoyé une vidéo où il joue un plan en sextolets pendant deux minutes ( le même )…. Même si je ne l’ai pas dit je pense qu’on ne peut pas assimiler ça à de la musique. Le même plan aurait était jouissif à la fin d’un solo bien construit.

 

Arrêtez de bosser, ayez du charisme ( blague )

Pour finir je dirais ( et ça n’engage que moi à l’époque ou j’écris cet article ) que ce qui va définir un bon solo de guitare ( ou peu importe l’instrument ), ou une bonne improvisation c’est:

  • A 30% les notes choisies
  • A 50 % le rythme
  • A 15% l’interpretation ( certain vont appeler ça le feeling, nuances etc… )
  • A 5 % la magie ou le charisme ( difficile à définir … à très très haut niveau cela fait la différence … combien il y a t il de musiciens extraordinaires qui ont le charisme d’une huitre … qui ne dégagent rien ) Quelquefois ces 5% peuvent rattraper tout le reste… 

Anecdote:

Je me souviens d’une prestation avec mon ami et chanteur Steve. A la pause cigarette ( à l’époque je fumais ) au loin on entend une chanteuse en train de chanter sur une bande karaoké dans un établissement non loin de là… UNE HORREUR … Aucun mot juste et pas top niveau placement rythmique ( dans ce cas là on ne pouvait pas parler de réinterpretation … ) Nous avons décidé d’aller jeter un oeil par curiosité et pour voir comment le public à proximité réagissait …

Nous sommes restés scotcher par ce qu’elle dégageait… C’était limite émouvant … En live c’était possible et en studio avec de très bons ingénieurs du son aussi finalement.

Lire la suite

Impro 1

- Improviser avec les triades et les arpèges à la guitare

Bonjour à tous, je suis content de vous retrouver ici pour cette reflexion au sujet de l'utilisation des arpèges et triades dans l'improvisation.

Comment utiliser les positions d'arpèges et de triades pour improviser ?

C'est la grande question... Je pense qu'on s'est tous retrouvés à apprendre nos positions et à essayer d'improviser avec ... et là c'est le drame... On a l'impression que rien ne sonne, qu'on fait tout le temps la même chose, on tourne en rond et là on réenclenche la distorsion et on rejoue les mêmes choses parcequ'il faut s'amuser !

C'est tout à fait légitime car la guitare ce n' est pas fait pour se prendre la tête.

Dans cette vidéo je vais essayer de vous donner quelques pistes pour pratiquer les triades et arpèges mais surtout pour faire de la musique avec.

Ce n'est bien sûr qu'un tout petit échantillon de ce qu'il est possible de faire. Par ailleurs je vous invite à créer vos propres exercices.

Le plus improtant étant d'ajouter quelques astuces pour ajouter des phrases à votre language.

Lire la suite

Bosser les gammes en triades

- Travailler ses gammes en triades

Bonjour à tous, aujourd'hui j'aimerais vous faire part d'une façon de travailler en même temps vos gammes et en même temps vos triades ...

Même si j'utilise le terme "travailler ses gammes" je pense plus que c'est une façon de travailler sa connaissance de l'instrument, l'articulation de ses phrases ainsi qu'un moyen de trouver d'autres idées pour développer son language.

J'ai déjà fait beaucoup de vidéos sur les triades mais dans celle ci je vous ai fait toutes les tablatures et dans un soucs de commodité je les ai postées ici.

Je peux vous garantir qu'en pratiquant ce genre de chose vous allez trouver de nouvelles idées pour vos phrasés. Rien qu'en faisant a vidéo j'ai eu de novelles idées ... Et les possibilités de développement sont pratiquement infinies. Si on rajoute les paramètres de rythme et de nuances il n'y a pas assez d'une vie pour tout explorer.

Je vous conseillerais d'ailleurs de ne pas rester 1 an là dessus ... Si vous arriviez à utiliser 0,1% de ce matériel ça serait déjà très bien. Sachant qu'on travaille ça pour faire de la musique et pas pour passer son temps  à pratiquer des gammes et des exercices pendant des semaines.

Il faut mettre ça en contexte directement.

Lire la suite